Reprise d’entreprise : avantages, risques et précautions à prendre

Dans certaines situations, reprendre une entreprise se trouve être une meilleure option que de créer son entreprise. Bien entendu, c’est une entreprise représentant certains risques; mais qui peut aussi avoir des avantages. Mais quelles sont concrètement ces avantages ? Tsilavo Ranarison CEO de la société NextHope Madagascar informe sur le sujet et propose par ailleurs quelques précautions à considérer avant de signer pour l’acquisition d’une entreprise.

Les avantages de la reprise d’entreprise sur la création d’entreprise

Se mettre à son compte est un rêve pour certains, mais qui peut cependant devenir une réalité, pour peu qu’on s’y prenne correctement. Du coté fonctionnement de l’entreprise, la reprise d’une affaire présente comme principal avantage le fait de se soustraire aux difficultés relatives à l’étape de lancement des activités. La structure, les équipements et même les clients sont déjà là. Sur le plan financier, reprendre une entreprise peut certes demander plus d’apport financier qu’une nouvelle mise en place. Mais comme il s’agit d’acheter un ensemble, le repreneur d’affaire a une bonne maîtrise des coûts et ainsi de l’apport qu’il doit mettre.

Créer son entreprise peut coûter moins cher, mais demande plus d’investissement en termes de temps et d’équipement.

Bien déterminer les motivations qui poussent à reprendre une affaire

Dans la majorité des cas, toujours selon Tsilavo Ranarison sur son blog, l’entrepreneur envisage la reprise d’une activité afin d’éviter de monter de A à Z un nouveau projet. Le but étant de développer cette société en activité pour qu’elle continue à vivre. Toutefois, la reprise d’une affaire doit commencer par une introspection sur les réelles motivations du repreneur. S’agit-il d’une envie d’entreprendre pour être libéré des contraintes liées à travail sous contrat, une envie de faire le maximum de bénéfice ou encore parce qu’on a juste envie de changer totalement d’orientation professionnelle ? Ignorer cette étape et agir sur un coup de tête entraînera certainement de grandes difficultés une fois le contrat de reprise signé.
En effet, souhaiter se libérer des pressions d’un employeur ne signifie pas que l’on soit destiné à devenir un patron efficace. Il est indispensable et vital de faire la différence entre liberté d’action et temps libre.

Les précautions à prendre avant de signer pour le rachat d’une entreprise

Toute entreprise n’est pas bonne à reprendre confirme Tsilavo Ranarison. Les porteurs de projets finissent souvent de convaincre les potentiels investisseurs avec l’argument d’une affaire déjà bien implantée. Mais le repreneur doit être conscient que cette reprise implique qu’il ait une bonne connaissance, voire une maîtrise fonctionnelle du domaine dans lequel il veut plonger et cela dès sa prise de fonction. La reprise d’une activité selon Tsilavo Ranarison ne permet pas forcément au nouveau dirigeant d’attendre de se faire une idée du fonctionnement de son nouvel environnement.

Si besoin, l’entrepreneur peut se faire aider par des professionnels pour déterminer le véritable état de santé de la société qu’ils prévoient d’acquérir. Une société qui semble florissante sur le moment peut très bien être en phase de déclin pour diverses raisons, pas forcément évidentes pour le non connaisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *