Voici pourquoi vous devez produire vos pièces plastiques injectées en petite série

Les pièces plastiques injectées en petite série

Pour diverses raisons, vous pouvez avoir besoin de pièces en plastiques injectées en petite série ou en grande quantité. Désormais, il y a différents moyens qui vous permettent de les produire. Vous pouvez donc choisir l’alternative en fonction de vos besoins réels, de vos envies, mais également de votre possibilité.

Les étapes à suivre

La première étape à suivre consiste à utiliser les technologies de prototypage rapide comme l’impression 3D. Ensuite, vous pouvez procéder à un usinage 3D. Ces deux étapes vous seront nécessaires pour faire la validation des concepts mécaniques et visuels. Après le prototypage, vous devez passer par la pré-industrialisation ou l’industrialisation. En fonction de vos besoins, vous pouvez faire varier le nombre d’impressions. Cela peut aller d’une dizaine à une centaine de pièces. On parle alors de micro-série, de pré-série ou de petite série selon le nombre de pièces.

Si vous voulez suivre ce procédé, vous pouvez adopter une des deux technologies de fabrication de moules en petites séries : l’injection plastique thermoplastique et le moulage silicone. Chacune de ces méthodes a un cout de fabrication et un délai pertinent.

  • L’injection thermoplastique

Le moulage thermoplastique ou procédé de moulage par injection thermoplastique est une méthode nécessitant l’utilisation d’un moule en aluminium ou en acier pour fabriquer les pièces. Après une conception de moule industriel, cette technique permet de réaliser des productions de petites séries de pièces en plastiques.

L’usage des moules vous permettra de réduire les couts. Ainsi, économiquement parlant, c’est une méthode avantageuse. Vous procédez par l’usage d’aluminium pour les empreintes.

  • Le moulage silicone

Après un prototypage 3D et l’usinage 3D plastique, vous pouvez utiliser la technologie du moulage silicone. Elle est une des techniques efficaces pour optimiser la production de pièces plastiques en petite série. Les pièces obtenues via cette technologie offrent des propriétés visuelles et fonctionnelles presque identiques à celles de pièces injectées. L’usage du moulage silicone est également économique, car il permet de limiter l’investissement de l’outillage. Ils permettent la duplication à partir d’une pièce maitresse de diverses dizaines de prototypes.

Possibilité de personnalisation

Quel que soit le but de l’usage des pièces obtenues par injection plastique, la production en petite série permet la possibilité de faire une multitude de personnalisations. Comme le processus n’est pas semblable à la production en masse, vous pouvez apporter des modifications à chaque fois que vous en avez envie.

Vous pouvez changer certaines caractéristiques du produit. Vous pouvez par exemple modifier les couleurs, la taille, etc. Vous pouvez aussi changer certains autres détails des pièces. En quelque sorte, vous pouvez jouer sur la qualité et la diversité de votre production. Ce sont des éléments essentiels dans l’univers de la concurrence.

Néanmoins, vous devez déterminer au préalable le nombre de petites séries que vous allez produire. Pour ce faire, vous avez besoin de temps pour bien organiser la production. Cela vous évitera les pertes de temps inutiles puis que vous n’aurez plus besoin d’interrompre le processus de fabrication de vos pièces en petite série.

Des méthodologies réalistes

Certes, l’organisation et l’application de la production de vos pièces plastiques en petite série ne sont pas faciles. Cela nécessite la mise en place de méthodologies efficaces. Pour réussir, vous pouvez adopter quelques approches éprouvées qui sont adaptées aux besoins des PME et TPE. Elles sont basées sur des principes de base qui ne touchent pas à votre organisation interne, mais qui vous permettront d’optimiser vos indicateurs opérationnels et d’engager votre entité dans une démarche de développement constant. Elles ont l’avantage d’être économiques à mettre en place et de vous rendre visible la situation courante en production. Vous pouvez passer d’une attitude réactive à une attitude proactive. Et pour finir, vous pouvez responsabiliser votre personnel de production grâce à ces méthodes.

  • Visualisation des flux

En ayant un accès facile aux flux de production qui sont faits en petite série, vous pouvez apporter à chaque fois des améliorations. Vous pouvez interrompre le processus en cours sans engendrer de grosses pertes. Vous pouvez plus aisément gérer vos stocks et ainsi éviter tout déséquilibre entre les offres et les demandes.

  •  Découplage et planification

Quand vous analysez vos flux dans votre entreprise, vous devez mettre en évidence trois blocs distincts à savoir la préparation, la conception et la finition. La nature de chacun de ces blocs, les boucles de retour relatives aux gammes de fabrication ainsi que les aléas de production, etc. peuvent rendre rude le processus de fabrication. Alors pour assurer la fluidité de la fabrication de vos pièces plastiques et obtenir des résultats satisfaisants, mieux vaut produire en petite série. Cela vous aidera à gérer plus aisément le lot de fabrication et à optimiser le rendement tout en vous servant de moyens humains flexibles.

Organisation physique des ateliers

En ayant une visibilité dans le flux de production, vous pouvez identifier plus aisément les dysfonctionnements qui pourront impacter sur les résultats pour l’obtention de vos pièces plastiques injectées. Vous pouvez alors mettre en œuvre rapidement des actions rectificatives pour optimiser la production et éviter les pertes de temps. Cela vous permettra de profiter d’une amélioration qui peut aller de 5 à 15 % de la productivité.

Vous pouvez aussi mettre en place des indicateurs de pilotage qui doivent satisfaire divers critères. Ils doivent faciliter le mesurage de la production pour faire des mises à jour fréquentes (modifier le nombre à produire, le moule, etc.). Ils doivent aussi être faciles à comprendre pour l’intégralité des opérateurs. Et enfin, ils doivent permettre des actions correctives ciblées et rapides à chaque fois que vous identifiez un problème.

La production en petite série de vos pièces plastiques injectées vous permet donc d’améliorer le processus de production dans votre atelier. Cela ne vous demande pas forcément de gros investissements personnels, matériels ou en infrastructure informatique. Et pourtant, cela peut vous aider à avoir des résultats intéressants. Pour optimiser encore plus vos productions, vous pouvez adopter des techniques de gestion de production diverses comme le Lean Management. Il s’agit d’une méthode adaptée particulièrement pour les PME et les TPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *