Par quelles phases doit passer le bois pour devenir un parquet?

Transformation du bois

Depuis l’arbre jusqu’au parquet qu’on utilise dans la construction et plus précisément le revêtement de sol, le bois suit un processus de fabrication long. Il subit également des traitements afin qu’il puisse résister aux chocs et aux différents éléments qui peuvent venir l’agresser. Son parcours passe de la forêt jusqu’à chez les foyers en passant par l’usinage.

Voici 3 étapes de transformation du bois avant de devenir un parquet

Toutes les étapes de transformation du bois avant de devenir un parquet sont obligatoires pour qu’il ait la qualité requise par le marché. Certes, elles peuvent varier selon l’essence de bois ou encore selon l’entreprise qui réalise la transformation. Néanmoins, elles ont le même objectif : produire du parquet de qualité qui correspond aux besoins des usagers. Voici des informations concernant les étapes de transformation du bois jusqu’à ce qu’il devienne parquet.

La coupe du bois

La première étape est la coupe. Mais avant de parler de cela, il faut noter que les bois à couper sont préalablement choisis par des responsables qui ont obtenu l’autorisation de le faire. On ne coupe pas n’importe quel bois, ce sont généralement ceux qui ont atteint l’âge de la maturité et qui ont réuni toutes les qualités naturelles pour résister à la transformation qui peuvent l’être. Après la coupe faite à la machine ou à la main, ils sont transportés dans les usines de fabrication ou laissés séchés à l’air libre dans des lieux particuliers.

La société renovation-parquet-paris.fr est spécialisée dans tout ce qui est entretien et remplacement de parquet, il veille à ce que les finitions soient parfaites.

Le sciage et le séchage

Une fois pré-séchés, les bois entrent dans l’atelier de sciage. L’épaisseur des planches obtenues est réglée en fonction des besoins. Il en est de même pour la longueur. Les bois sciés peuvent donc avoir des dimensions différentes selon les commandes reçues ou bien en fonction des besoins du marché. Les planches sont ensuite mises sur liteaux.

Afin d’obtenir une meilleure qualité, on passe par leur pré-séchage dans une pièce climatisée à hygrométrie et température contrôlée. Le temps de pré-séchage varie en fonction de l’essence et de l’épaisseur des planches. Cela peut aller de 12 à une centaine de semaines. Pour terminer le séchage dans les meilleures conditions, on mesure l’hygrométrie des planches. Quand elle descend en moyenne en dessous de 27%, on peut être sûr d’avoir des planches de bonne qualité. À ce stade, les fibres de l’essence atteignent leur point de rupture. Le séchage se termine généralement sur des séchoirs traditionnels ou sous vide. Cela permet au bois de sécher sous diverses conditions et ainsi de s’adapter déjà aux conditions réelles quand il sera utilisé comme parquet. Généralement, toutes les étapes de transformation du bois avant de devenir un parquet sont contrôlées par machine.

Le conditionnement

On ne peut passer au conditionnement que si l’hygrométrie du bois est faible. Pour le chêne par exemple, elle descend à moins de 8%. Sur le séchoir ou dans un autre atelier, on entame la phase de stabilisation et de conditionnement des bois. Ils sont ensuite placés dans un lieu de stabilisation tempérée pour qu’ils puissent se détendre. On en fait ensuite des bandeaux.

Avant de passer à l’étape ponçage, les bandeaux subissent un contrôle d’hygrométrie pour les surfacer dans les meilleures conditions. Ils passent ensuite par le rognage. Il s’agit d’une étape qui permet de les classer en fonction de leur qualité.

Les parquets qui sont achetés en finition brute sont conditionnés sur palette dans des emballages cartonnés. Ceux qui sont achetés huilés passent par quelques étapes d’égrenage, d’huilage et de séchage avant d’être emboités et expédiés. Ils sont ensuite livrés directement chez les clients ou bien dans les magasins qui les vendent.

La distribution des parquets

Les professionnels de la construction peuvent donner des conseils utiles concernant les essences de bois qui donnent les meilleurs parquets. C’est le cas de Filipo Rénovation Parquet. Il peut aussi recommander une finition particulière qui correspond à l’intérieur de la maison du client. Il est également capable de réaliser n’importe quelle mission concernant le parquet qu’on lui confie (pose, entretien, rénovation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *