Pourquoi assurer la sécurité de son magasin ?

La sécurité incendie zone commerciale

Un local commercial est un lieu qui sert à la vente de produits et qui reçoit le public. Il importe de mettre en place un système de sécurité en place afin de protéger les occupants contre les cambriolages et les incendies qui peuvent provoquer des conséquences graves. Retrouvez dans cet article quelques informations sur la sécurité incendie dans une zone commerciale – 95.

Quels sont les règlements de sécurité incendie dans une zone commerciale ?

La sécurité incendie dans une zone commerciale est une obligation qui incombe aux propriétaires de magasins et de centres commerciaux où s’est déroulé l’incendie. C’est un ensemble de règlements qui visent à prévenir tous les risques liés à un incendie dans l’établissement. Ils prennent en compte la mise en place et l‘entretien d’équipements de sécurité et de plans d’évacuation incendie.

Vous êtes propriétaire de magasins, centres commerciaux, locaux ou d’un espace de vente et vous voulez éviter des incendies liés à vos installations électriques ? Pour éviter les incendies par court-circuit, pensez à faire installer les systèmes électriques par des techniciens certifiés en électricité tertiaire dans le 95. Ce sont des professionnels expérimentés qui interviennent dans les grandes surfaces commerciales ou les boutiques afin d’effectuer la mise aux normes des installations électriques. Val-d’Oise est un département localisé en région Île-de-France qui couvre une superficie de 1 245,9 km2. Sa population est estimée à plus 1 239 262 habitants appelés les Valdoisiens et les Valdoisiennes. On y trouve de nombreux monuments tels que l’abbaye de Royaumont et le château d’Auvers.

Quelles sont les normes de sécurité pour votre commerce

Les zones commerciales sont des endroits classés dans la classe M des ERP (Établissements Recevant du Public). En effet, les centres commerciaux, magasins, boutiques sont soumis à des règlements de sécurité d’incendie.

Un local commercial appartient à une catégorie. La classification se fait selon le nombre de personnes qu’il accueille. La catégorie 1 est de plus de 1500 personnes, 701 à 1500 pour la catégorie 2, la catégorie 3 prend en compte 301 à 700 personnes, la catégorie 4 est de 201 à 300 personnes, et la catégorie 5 moins de 200 personnes.

Le local doit être construit de manière à permettre une évacuation rapide et éviter les mouvements de paniques. Soulignons que les portes de la boutique doivent s’ouvrir vers l’extérieur. Vous devez aussi éviter de stocker des produits et liquides dangereux ou inflammables dans les locaux.

Par ailleurs, ces points de vente sont soumis à un contrôle par les autorités locales ou des sous-commissions départementales en vue de la sécurité contre les risques d’incendie et de paniques.

Les équipements de sécurité

Le choix des équipements de sécurité se fait selon la classification de votre point de vente. Pour les ERP de type M, il faudra, des éclairages d’urgence qui fonctionnent en cas de coupure d’électricité sur le circuit principal. Vous devez installer des affiches qui fournissent des informations concernant la sécurité (plan de secours, numéros en cas d’urgence) et des dispositifs anti-incendie.

Vous devez aussi réviser tous les équipements de sécurité chaque année. Il faut installer un système d’alarme, un bloc d’éclairage de sécurité et un extincteur par étage (un par 200 m).

La mise aux normes de votre magasin

Il faudra une autorisation avant de réaliser les travaux pour la mise aux normes. C’est un permis de construire qui dépend du type de travaux, car les dispositions sont différentes pour les bâtiments inscrits au titre des monuments historiques.

Vous devez monter un dossier qui porte les informations sur les équipements de sécurité à installer dans le bâtiment. Un registre doit être ouvert après les travaux. C’est un document qui fournit les informations liées à la maintenance des appareils, les travaux effectués, les équipements mis en place, etc. Ce registre joue un rôle important pour les assurances en cas de sinistre.

Les magasins qui ne sont pas conformes risquent d‘être fermés. Les autorités du département peuvent par arrêté, après l’avis de la commission de sécurité compétente, ordonner la fermeture de votre centre commercial. Les personnes qui refusent d’obtempérer s’exposent à une amende de 3 750 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *