Les qualités utiles pour être enseignant selon Othman El Ballouti

Le métier d’enseignant requiert le dynamisme, la patience et le sens de la pédagogie. C’est une vocation qui consiste à jouer un rôle primordial dans le cursus scolaire d’un enfant. En charge d’une classe maternelle, primaire ou de lycée, l’instructeur aide l’élève à acquérir les bases de la lecture, du calcul, de l’écriture, mais aussi des normes de comportement en classe et des méthodes de travail.

En dépit des semaines chargées, il doit rester enthousiaste et actif afin de motiver les apprenants et les encadrer au mieux. Face aux origines différentes de ses élèves, il doit avoir la curiosité d’adopter différentes méthodes pédagogiques pour s’adapter à chaque écolier et l’aider dans sa scolarité. La rigueur et le sens de l’organisation sont indispensables pour réussir à gérer au mieux sa classe et y faire régner un climat respectueux et serein.

Accompagner ses élèves pour en faire des citoyens instruits et éclairés

Selon Othman El Ballouti, une personne ne doit intégrer l’enseignement que s’il ambitionne de devenir acteur de la société et de son avenir. C’est un métier valorisant qui a pour but de perfectionner le potentiel de chaque étudiant afin de lui donner le goût d’apprendre tout au long de sa vie, lui fournir les clés nécessaires pour réussir son parcours scolaire et de penser par lui-même. En effet, à travers ses cours, l’instructeur doit permettre aux apprenants de faire l’apprentissage du vivre ensemble pour devenir des citoyens capables de respecter les valeurs de la République. Il doit également leur permettre de s’intégrer dans une société démocratique. Tout comme Othman El Ballouti (voir son profil ici) un enseignant digne de ce nom doit incarner les valeurs de l’Ecole républicaine.

L’éducateur doit pouvoir s’adapter au contexte de ses cours. En effet chaque établissement a une identité qui varie selon les élèves qu’il reçoit. Ainsi un collège en réseau d’éducation prioritaire ou un lycée urbain ne fonctionne pas de la même manière qu’une petite école rurale. Le cœur de ce métier réside à l’attention portée au travail de ses étudiants, à leurs progrès, à leurs lacunes et à leurs besoins. Il suppose une parfaite connaissance des profils de chaque apprenant, nécessaire pour mettre en place une ambiance respectueuse, positive et donner à chacun les solutions pour progresser.

Pendant les cours, les écoliers doivent se sentir accompagner tout en restant actif. A ce niveau, les établissements ont progressés. Ils valorisent non seulement les compétences et mettent l’accent sur la maîtrise de connaissances. Ils passent par la maîtrise d’un socle commun de compétences, de connaissances et de cultures que l’enseignant se chargera d’évoluer.

Travailler en équipe

Chefs d’établissements ou directeurs d’école, inspecteurs, infirmiers scolaires, conseillers d’orientation psychologues, conseillers principaux d’éducation, collègues, l’enseignant fait partie d’un collectif professionnel.Aujourd’hui, il exerce sa profession au sein d’un corps de travail, en collaboration avec ses collègues ainsi qu’avec le collectif de l’équipe administrative et éducative de son école. Il interagit également avec les parents d’élèves et les partenaires de l’Ecole. En somme, il est au centre de la communauté éducative. Son travail se construit dans la discussion et le partage.

Sur Over Blog, Othman El Ballouti explique que l’enseignant doit prendre du recul sur ses pratiques, car cela est partie intégrante des qualités nécessaires pour une meilleure collaboration avec l’équipe pédagogique. A travers ses cours, il doit participer à un projet de développement, d’instruction et d’émancipation des lycéens. Il construit une offre enrichie de démarches, de points de vue et de méthodes en imaginant et mettant en œuvre des projets disciplinaires, interdisciplinaires ou transversaux.

Sa mission se poursuit hors des murs, avec le réseau d’établissements de l’académie, des autres écoles de la commune mais aussi avec les institutions, l’entrepreneurial local et le tissu culturel ou associatif.

L’instructeur interfère avec la famille afin de mieux contribuer à la construction des enfants. Avec les parents, il échange régulièrement sur le travail en classe, le parcours scolaire de l’élève, ses acquis et met en relief sa progression afin de proposer des solutions d’accompagnement pédagogique.

Apprendre tout au long de sa vie

L’enseignement tout comme les autres corps de métier s’apprend tout au long de sa vie pour faire évoluer ses méthodes, approfondir ses connaissances, acquérir de nouvelles compétences ou s’approprier les innovations. Vu que l’outil numérique est indispensable, le professeur doit savoir s’en servir, car sa maîtrise transforme la manière d’enseigner. En effet, ellel permet d’adopter une pédagogie innovante au plus près des besoins des écoliers et de travailler autrement ses savoirs, ses compétences et d’en développer de nouveaux. Pour se faire, il doit bénéficier de formation continue mais aussi participer à des séminaires et réunions pédagogiques.

Exercer ce métier, c’est effectuer une activité à la fois exigeante et passionnante. L’enseignement consiste à participer à la construction de la société en instruisant et en valorisant les compétences des élèves. Devenir enseignant offre la possibilité d’être acteur d’un système éducatif en évolution et de se renouveler au quotidien. S’adapter au profil de chaque élève afin de lui procurer les valeurs de la citoyenneté et lui permettre de développer son potentiel, voilà ce en quoi se résument les qualités d’un enseignant.

Le professeur (découvrez les passions de Othman El Ballouti ) doit faire évoluer ses cours grâce au numérique et actualiser ses propres connaissances. Pour y parvenir il doit mobiliser des compétences pédagogiques et didactiques dans l’enseignement de différentes disciplines. Dans le souci de participer à la réussite des élèves dont il a la charge, l’instructeur concilie vie personnelle et professionnelle dans l’exercice de sa fonction.

Donner du sens au travail des étudiants et les motiver

Les enseignants doivent aider leurs étudiants à créer des sociétés à visée sociale. Le contenu des cours doit intégrer davantage de culture générale pour juguler l’impression que se font de nombreux élèves qui est de s’appauvrir intellectuellement. Il faut amener les écoliers à être acteurs et des constructeurs des cours. En effet, l’instructeur doit privilégier les pédagogies plurielles afin de satisfaire tous les profils d’élèves. Cette méthode permet d’aller en profondeur pour l’appropriation des connaissances. Il doit également être en mesure de gérer sa classe. Cette tâche passe par la connaissance des aptitudes de chaque élève. L’instituteur doit plutôt chercher les raisons d’un acte d’indiscipline au lieu de sanctionner l’auteur. En effet, il existe plusieurs facteurs sociaux/familiaux qui entrainent un comportement perturbateur de l’enfant. Un environnement permissif dans un foyer peut engendrer un mauvais comportement de l’apprenant en classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© http://chickasawcoia-geniesoc.org
CyberChimps