Aïssa Hamada, un homme aux multiples activités

La société Hamada Aïssa a été créée en 1981 par Aïssa Hamada, actuel directeur dont l’expérience n’est plus à démontrer. Membre de nombreuses associations caritatives et de la recherche sur l’autisme, il est passionné de randonnées en montagne et amoureux de la R8 Gordini, première voiture française équipée de frein à disque sur les quatre roues.

Biographie

Originaire d’Oran (ville de l’ouest Algérien), Aïssa Hamada y est né le 2 nov 1954 et y passa presque toute son enfance. Il est ensuite parti en France pour des études et revient au pays natal pour entamer sa toute première carrière professionnelle avec le Laboratoire Forestier, une importante entreprise de fabrication d’équipements de laboratoires.

Basé en Algérie, son employeur lui confie la tâche de veiller au bon fonctionnement  des produits de la société sur le marché local. Le succès de cette mission, fruit d’une persévérance, a valu son recrutement successif dans deux importantes sociétés.

D’abord, Aïssa Hamada a atterri chez le groupe Bouygues, ensuite chez Dassault Aviation. Ces deux belles expériences font de lui un homme averti, ce qui lui permet de s’embarquer plus tard dans le commerce.

Il est aujourd’hui promoteur dans l’immobilier au Maghreb, responsable dans une société de traitement des ordures ménagères et industrielles. Sa détermination et son sens des affaires aiguisent son appétit.

L’homme d’Oran continue son parcours affairiste. Grâce à ce flair, il s’est engagé dans gestion d’énergie. Ainsi, il gère présentement l’acheminement, le stockage, l’achat et la vente de produits énergétiques.

Aïssa Hamada et ses projets

Aïssa Hamada projette très bientôt mettre en place un magazine people méditerranéen dénommé Chcoune, destiné à la population d’origine maghrébine. Ce mensuel prévu pour janvier 2018 traitera des sujets sur les voyages, la mode et les peoples.

C’est aussi une tribune pour exposer leur identité et leur manière de vivre. Ce qui permettra à ce peuple de s’affirmer et de pouvoir s’intégrer facilement aussi bien dans les communautés maghrébines que les communautés européennes.

Les interviews et reportages seront les missions essentielles de la rédaction pour occasionner des rencontres entre diaspora et célébrités ou anonymes dont les expériences sont des exemples à copier.

C’est également une autre manière de promouvoir ou faire découvrir la culture du Maghreb (jusqu’à présent méconnue) par les cuisiniers, les artistes, les écrivains, les designers, etc.

Aissa Hamada et Oran sa ville natale

Aïssa Hamada a passé presque toute son enfance à Oran, sa ville natale, où il garde de beaux souvenirs. En effet, bénéficiant d’un littoral paisible, la ville offre un accueil chaleureux aux nombreux touristes qui y défilent presque toute l’année.

La belle plage de la cité est une occasion pour les randonnées, surtout sur le front de la mer avec son sable fin. L’algérien trouvait tout le confort de vivre en harmonie avec un peuple paisible et généreux en qui il trouve sa d’être. C’est le début du succès fulgurant d’un homme courageux.

La particularité, l’attraction de la ville d’Oran réside en son principal boulevard de l’ALN, jonché de monuments touristiques et de complexes hôteliers de 4 ou 5 étoiles.

En effet, une promenade sur tout le long de cette célèbre voie permet non seulement de découvrir le centre-ville historique, mais aussi de contempler et admirer la beauté de la nature via la mer méditerranée, le port maritime, le mont Murddjadjo avec sa forêt naturelle.

C’est également une belle occasion de visiter la chapelle Santa Cruz et le fort, une des fiertés de la région Nord-ouest du pays.

Oran et sa cuisine traditionnelle

La cuisine oranaise est composée d’une multitude de mets délicieux et aromatisés avec un brassage d’épices venus des quatre coins du monde. Les plats des différents restaurants comprennent plusieurs spécialités dont l’incontournable couscous, l’essentiel des menus.

Il est servi dans les grandes cérémonies et demeure le plat le plus apprécié par la majorité de la population algérienne.

La gastronomie est la conséquence du brassage culturel entre les mets arabes et les mets kabyles. Cela offre une forte envie et un large choix de déguster des fruits et légumes de qualité particulière.

Cette cité compte de nombreux restaurants dont les talents culinaires sont appréciés de tous les visiteurs et voyageurs. En effet, ils ont tous des spécialités qui ne laissent personne indifférent, que ça soit du poisson à la braise, au four, au grill, frit ou avec ragoût, les différents plats contiennent toujours le délicieux goût irrésistible.

Pour ce concerne les spécialités oranaises les plus convoitées, il y a l’huile d’olive avec ses vertus bénéfiques pour la santé, le Fel-Fel, un condiment servant d’entrée, l’incontournable Hrira et le Khoubz eddar.

Votre séjour à Oran sera une réussite inoubliable à condition de déguster une de ces spécialités arabes.

Oran : forêts récréatives

La forêt de M’sila est un don naturel qu’il faut visiter rien que pour satisfaire votre curiosité, mais aussi pour y passer le temps afin d’oublier pour un instant les bruits nuisibles, les pollutions de la ville et ainsi que pour se déstresser. Située à une quarantaine de kilomètre à l’ouest d’Oran, ce parc est accessible par tous les moyens (à pieds ou en voiture).

Bien vaste, il s’étend sur les hauteurs du Murdjadjo jusqu’aux confins de la commune de Boutlélis, en passant par Misserghine et El Ançor et offre une vue panoramique sur la mer méditerranée.

D’une superficie de 10600 ha, il constitue un grand massif qui contient des éléments naturels plus cléments, des espaces pour les différents sports, de l’ombre pour bien se reposer et respirer l’air frais naturel, loin de toute pollution.

La forêt d’Oran offre un vrai parcours d’une beauté inépuisable avec des espaces boisés qui offrent de l’ombre et de l’air frais, ce qui permet à de nombreuses familles d’y passer toute la journée loin du brouhaha. Elle constitue une véritable source d’oxygénation et de repos.

Classée réserve naturelle, ce lieu est reconnu pour sa forte production de lièges.

Présentation de la société Hamada Aïssa

Créée en 1981 par Aïssa Hamada lui-même, la société Hamada Aïssa à son siège en France, dans le département des Bouches-du-Rhöne, précisement à Marseille 8. Cette entreprise libérale est immatriculée aux tribunaux et greffes de la ville, sous le numéro NAF 7022Z.

Elle est spécialisée en conseil pour les affaires et autres conseils de gestion. Ainsi, cette expérience lui permet d’assister à de nombreuses sociétés en matière de gestion telle que la conception de méthode comptable, la planification stratégique et organisationnelle, la conception de programme de comptabilisation de dépenses.

Aujourd’hui malgré la concurrence (155 concurrents au niveau départemental et 146 089 sur toute la France) la structure de l’homme d’affaire algérien poursuit sa percée dans l’assistanat des entreprises avec la mise en place des systèmes de contrôle budgétaire, de recherche de rendement, etc. Cela fait d’elle une des meilleures dans le domaine.

Aïssa Hamada, un passionné de vieilles voitures

Aïssa Hamada est un féru de vieilles voitures de collection, notamment la R8 Gordini. Conçue par la marque française Renault en 1962, elle fut une des premières voitures à quatre freins à disque sur les roues, équipées de « moteur Cléon-Fonte » placé à l’arrière.

Cette voiture sportive a marqué les générations des trente glorieuses pour qui elle constituait un mythe. En effet grâce à un savoir-faire bien dosé, « la Gorde » (selon les amateurs) dans une nouvelle version, possède une planche de bord avec une boîte à gant, ce qui fait d’elle un produit haut de gamme de son époque.

Elle devient au fur et à mesure luxueuse avec de nouveaux équipements comme la boîte mécanique à 4 rapports, indicateur de température d’eau, chauffage à deux vitesses, le précablage électrique avec voyants et éclairage intégré au rétroviseur intérieur.

Son succès mondial provient du fait d’être accessible, abordable et confortable, ce qui permet à tous les amateurs de conduite sportive de réaliser leur rêve.

Les hotels oranais

Oran est la deuxième grande ville d’Algérie, pays d’origine de Aïssa Hamada. Sa situation géographique et ses infrastructures font d’elle une des localités les plus importantes et visitées. Les monuments historiques religieux, le port, le Musée et l’organisation de plusieurs festivals sont autant de choses qui attirent de milliers de touristes, surtout européens.

A l’instar des villes touristiques, Oran dispose des complexes hôteliers confortables et classes pour accueillir tous les visiteurs, quel que soit leur rang. Ainsi ces nombreux établissements et hôtels proposent des services de qualité à leurs clients avec un restaurant sur place, cela évite tout déplacement relatif à la restauration.

Les chambres sont confortables, climatisées, avec télévision câblée, connexion internet Wifi gratuite, en tout cas, le confort y est pour s’offrir un séjour parfaitement agréable.

Les réservations sont possibles, les prix varient en fonction de l’établissement. Mais les clients ont la possibilité de choisir, selon leur budget, entre les hôtels moins cher et établissement plus luxueux de 4 ou 5 étoiles où les tarifs sont élevés.

L’hôtel Les Ambassadeurs, la Résidence Du Jasmins, Complexe New Beach, l’hôtel du Jardin, l’hôtel Continental, le Méridien, les chaînes hôtelières Eden et Ibis sont les principales structures d’hébergement de visiteurs et voyageurs. Elles offrent un cadre paisible et sécurisé ainsi qu’un accueil chaleureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© http://chickasawcoia-geniesoc.org
CyberChimps